Tjenbé bèl pou viv-li bien...

Essai sur l’errance

Sous différentes perspectives d’approches, l’errance nous apparaît comme un sujet important au sein de nos sociétés; car, les verbes que le phénomène d’errance conjugue, démystifient bien des illusions sur notre organisation et fonctionnement social. Dans cette ère où, nous ne cessons de panser sans jamais guérir.

Toujours est-il que l’errance est cette tâche sombre que l’urbain n’a de cesse de refouler dans ses ténèbres de derrière façades à belle gueule architecturale. Toujours est-il que l’errance est le stigmate humain d’une modernité se révélant inhumaine sous certains aspects.

En effet, la société semble s’égarer dans une conception de la modernité et du progrès plus matérialiste qu’humaniste. Modernité qui devrait nous porter santé et bien-être. Et qui pourtant à bien des égards.

L’une des premières institutions victimes à cela est la Famille. Elle est en plein démantèlement. L’errance en témoigne. Car, sûrement l’humanité aura-t-elle toujours besoin d’errance; en tout cas, ce n’est sûrement pas dans ces conditions de vie et d’existence là. Celles visibles dans notre Péyi.

Alors voilà, il vous est proposé la lecture de cet essai. En téléchargement ici: Essai-sur-l-errance-(Étude-Action)

Vous y trouverez plusieurs aspects de l’errance en plusieurs styles littéraires…

L’auteur Malik DURANTY revient avec nous sur le projet « Déclic, Changer de Regard! » Auquel il a participé en compagnie du Photographe Jean-Louis SAIZ, avec une mention spéciale à l’animateur Yann Denval.

Bonne Lecteur, Bonne Écoute

Ce diaporama nécessite JavaScript.


RELATED POST

  1. […] de l’ACISE SamuSocial, Malik DURANTY sociologue, auteur, artiste… présente un essai sur « L’Errance », fruit d’une étude-action menée dans le cadre de ce […]

Exprimer

INSTAGRAM
LÉSANS SYÈL DLO TÈ DIFÉ