Tjenbé bèl pou viv-li bien...

Negro Spiritual (Poem of Harlem)

Negro Spiritual

 

It’s my soul vibration’s here
On The road for remembering
The Life value

My body’s humanity
Is beautiful here

I remember
In my body’s vibration
And i understand yes

There is The renaissance of my soul
My soul and my body
My body’s Love

He knows In my soul
It’s important and amazing

He dresses it
He walks lithe it
He cools feeling good it
He lives in feeling good it
In the negro spiritual vib’s

Definitely
I am jazz blues
Get off to The suffering
Go into The delivery act
Black negro spiritual i fell

I am a Big Mawon

Malik

Mot du Poète 

Ce Poème dans cette langue qui ne m’est pas maternel, m’est venu alors d’un voyage à New York plus précisément à Harlem. Il fait parti d’un vaste ensemble de textes écrits sur cette période qui s’est révélée initiatrice. Oui, par le fait de me permettre de clarifier bon nombre de choses en moi. Oui, j’ai vécu en corps la vibration de l’Harlem Renaissance.

Aujourd’hui, Harlem doit relever d’autres défis. Car, à une époque elle fit le ghetto attractif. Désormais, elle est en proie à un processus de gentrification…

Harlem malgré tout garde tout son coeur. Et, il est important que nous sachions garder les édifices de nous-mêmes Nègre Debout, Debout eux-aussi… Car, l’histoire du Nègre a toujours été actuelle. Chaque présent de sa présence révèle le miracle de sa dignité et la force de son humanité. Elle qui chaque fois, est victime de sa fragilité. Hors, nul ne comprend que cette fragilité est consubstantielle à la force métamorphique que comporte la Négritude.

Je choisis la négritude comme ce choix du plus large. Et, je ne l’engendrerai pas comme une condamnation, une damnation, ou encore une ghettoïsation. Je l’entends au sens de ce qu’elle révèle de l’être asservi, sa rencontre avec, sa relation avec, son langage construit du dialogue d’avec, l’élémentaire vital qui maintient le sentiment d’humanité. Car, c’est d’une spiritualité dont l’humanité a besoin, et celle de la négritude est là pour nous.

Un Mawon à l’écoute de la poétique du monde… des natures et de la nature… vivant cette expérience de corps qu’est la vie ici…

Malik

Ps: Il s’agit là d’une ouverture. Je vous propose dans les jours qui suivent de partager avec vous d’autres textes poétiques et autres essais qui me sont venus lors de ce voyage initiatique.

Portez-vous bien en bonne forme et en bonne humeur,

tjenbé bèl

Donnez votre vibration en laissant un commentaire…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


  1. Fos épi lanmou!!! I can feel the vibe!

  2. E.sy Kennenga

    7 décembre

    Great !

  3. So!

    7 décembre

    Ah oui Halem, on s y sent chez soi…
    À travers les regards et l énergie qui y est transmise, on sait que l on vit le même combat, l’acceptation de ce qui est (à travers les temps) pour naître ou renaître dans le présent, dans la présence …
    :-*

  4. Daniely

    8 décembre

    Un beau voyage en humanité. Nos mondes sont encore si grands à découvrir… et ce qui est beau dans ton témoignage c’est qu’en les dé-couvrant, l’on s’en découvre mieux en soi

Exprimer

INSTAGRAM
LÉSANS SYÈL DLO TÈ DIFÉ