Tjenbé bèl pou viv-li bien...

Santiman Nou

Me libérer du jugement

De la condamnation de mon esprit

De l’emprisonnement de mon âme

De l’enfermement de mon corps

Dans la modernité capitaliste

Et vivre de ma nature

Libre d’exister aujourd’hui

Et d’enfanter demain

Au souvenir d’hier

Quand nos mères et nos pères fondateurs

Ont décidé en morne ensemble

De vivre plus que survivre

De vivre

 

Mwen pa konèt

Santiman ka fè moun mal

 

Santi mwen viv

Pou konèt mwen

Sa ka fè moun bien

 

Santiman mwen

Sé santiman Nou

 

Mon éveil en conscience

A réveillé ma conscience

A réveillé ma confiance

Installé ma paix pour partager l’amour

 

Toujours je respire ce qui à vivre créé le dialogue

Entre les éléments du tout en tout

 

D’où je suis, je vis par la relation

Dans l’intention de faire chemin

Le vivant bien

En pas sage pour ce passage : la vie

Ce pas sage : la vie

Ce passage : la vie

 

Mwen pa konèt

Santiman ka fè moun mal

 

Santi mwen viv

Pou konèt mwen

Sa ka fè moun bien

 

Santiman mwen

Sé santiman Nou

J’écoute en moi

La paix de mon cœur

Dans une vibration douce

Dans l’harmonie de ma respiration

Quitter le pays de la haine

Tendre l’oreille à la mélodie naturelle

Entrer dans la vie élémentaire

L’émerveillement est la clé qui ouvre

 

J’entre dans le monde du merveilleux

Je sens le bon

Je vis le beau

Je vis la paix

viv-li bien

 

C’est la quête en l’actuel

Résonnance perpétuelle

De l’idée belle

De la paix partagée

 

Mwen pa konèt

Santiman ka fè moun mal

 

Santi mwen viv

Pou konèt mwen

Sa ka fè moun bien

 

Santiman mwen

Sé santiman Nou

 

Mwen ka kouté andidan mwen

La pé an tjè-mwen

An vibrasyon dous

Adan awmoni rèspirasyon mwen

 

Kité péyi la henn

 

Zorèy mwen

Ka rantré adan natirèl mélodi

Adan natirèl mélodi lanmou

Ki paka janmen pèd li

 

Sé love li

 

Mwen pa konèt

Santiman ka fè moun mal

 

Santi mwen viv

Pou konèt mwen

Sa ka fè moun bien

 

Santiman mwen

Sé santiman Nou

 

Je cesserai d’être la victime

Bourreau de moi-même

Je libèrerai de l’agitation

Qui de moi n’a d’autres origines

Que le jugement et la condamnation

 

Je délirai ma bouche

Mes yeux

Mes oreilles

Mon nez

Mon cœur

Mon corps tout entier

 

Pour la percussion du vivre

 

Je suis

Je choisis d’aimer libre

Je choisis ce monde libre d’aimer

 

Libre d’aimer

Malik Duranty


Exprimer

INSTAGRAM
LÉSANS SYÈL DLO TÈ DIFÉ